AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Sorcière Blanche

Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du jeu

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 26/02/2015

MessageSujet: La Sorcière Blanche    Dim 16 Aoû - 0:00

.:Libre:.





La sorcière Blanche
Fiche de personnage





I.
Identité du personnage

Nom : ( choix du joueur )

Prénom : ( choix du joueur )

Âge : 406 ans

Titre : Reine des elfes fanyas.

Race : Elfe fanya


Orientation sexuelle : Hétérosexuel

II.Histoire personnelle


Histoire :

L'insouciance d'une enfance est sans doute la plus belle chose à voir à travers les yeux des enfants. Quand je risque à les regarder... Je prends conscience que la mienne n'a jamais eut une once de chance d’exister.

Ma naissance était un événement longuement attendu. Par ma famille, mes semblables, mon peuple. La préservation du sang et de la lignée est une priorité à laquelle je me devais un jour être prête à accomplir pour le bien de mes sujets et de la préservation de notre citée.
Je suis l'aînée d'une famille issue des tout premiers de mon espèce. Une fanya au sang limpide ruisselant dans ces terres. Pour le peu que je sache nous n'avons plus quitter la forêt depuis des décennies et il devrait en resté ainsi. Ma jeune sœur a toujours eut le don de m'énerver et de me prouver à longueur de journée qu'elle n'aurait de cesse d’enquiquiné ma personne et le reste du monde pour sortir de notre autarcie au sein du foyer auquel il nous incombe de protéger.

Quand mon heure fut arrivée et que j'ai du monté sur le trône j'avais en ma possession toutes les connaissances requises pour accomplir mon devoir de reine. Bientôt l'heure de me désigner un époux digne de ma personne arriva et je n'en était pas plus heureuse que les autres fanyas. J'étais résignée... Le destin devait nous unir pour l'éternité.
Il s’appelait Aranwë. Tout comme moi il était destiné à accomplir de « grandes choses ». Ma mère ne cessait de me dire que « l'Amour » ne viendrait pas à moi telle la foudre ou autre fables burlesques humaines de ce genre. Non l'amour se construit, il se bâtit telle une maison, un foyer inébranlable avec le temps. Malheureusement le miens serait de courte durée.
Aranwë que l'on surnommait le « Vaillant » était tout le contraire de ma personne. Bien sur s'était un elfe remarquablement doué et prêt à tout pour servir et protéger son peuple. Mais il était parfois têtu et borné... Nous avions là un portrait de famille voué à exploser face à nos divergences d'opinions et nos manières d'agir bien opposées.
Le grand Conseil était là pour m'épauler dans mes premières décennies de règne  pour que mon jugement ne soit en aucun cas altéré et je suivais à la lettre leurs conseils avisés sans broncher. Après tout la sagesse est une affaire de maturité et de vieillesse et cela je l'avais compris. Aranwë en revanche... Avait décidé de ne pas les écouter.

Mon jeune époux auquel je commençais à m'habituer et à aimer fut condamné à la « Vatyar » la momification en d'autres termes. Je n'ai rien fais pour le défendre aussi impétueux que dangereux il avait été accusé de vouloir contrôler et dominer l'essence magique de la forêt à des fins personnels. Pourtant je savais ce qu'il faisait... Je connaissais son secret et ce qu'il s’apprêtait à faire. Aranwë voulait maîtriser les arcanes des anciens. Mais vouloir s'élever au-dessus de la Terre-Mère signifiait aussi la corrompre. Ma naïveté et mon désir de faire ce qui me semblait le plus juste conduisait Aranwë à sa perte. Je pensais qu'il avait trahi ma confiance... Mais en avais-je pas fais de même ?

Aujourd'hui j'entends le calme de la forêt se dissiper faisant place au grondement de la guerre et des êtres obscurs qui s'éveillent par delà les terres du Sud. Les chuchotements du monde atteignent peu à peu la forêt et je me devais de te demander de l'aide...

Aranwë... Déclara t-elle face à la sépulture de son époux enchevêtré dans la végétation, le corps momifié semblait ne faire qu'un avec la forêt.

Je t'en supplie Aranwë... Je sais que ton esprit à survécu... Aide moi à sauver notre peuple

Si je t'aide tu devras en accepter le prix. Déclara t-il au sein de mon esprit se dévoilant sous la forme d'un loup blanc derrière l'arbre centenaire ou son corps était quant à lui enchaîné pour l'éternité.

Physique :
Grande à l’allure svelte et élancé un corps dont la pureté éclatante rayonne au sein du bois sacré de la forêt de Fëandor. Une chevelure d'un blond vénitien aussi lisse et fin qu'une lame venant d'être forgée.  Des yeux pâles telle les rivages gris des chutes d'eau et de la bruine du détroit d'Ostrea à l'aube d'une nouvelle journée. Descendante des lignées les plus anciennes Quenya, sa beauté ne peut être un seul instant contestée. Outre son apparence fragile elle porte sur son visage une expression glaciale soutenue.

Personnalité :
La reine blanche ou sorcière blanche est un esprit vagabond qui aime s'évader des tracas quotidiens de la citadelle blanche dans laquelle elle vit depuis plusieurs centaines d'années. Son esprit aussi vif qu'inexpérimenté durant ces jeunes années de règne ont laissés place à la froideur et à la justice. Faire ce qui est juste et perpétré les coutumes et autres mœurs antiques quenyas est sans nul doute sa priorité. La perte de son époux bannis au sein du jardin des damnés l'affecte encore aujourd'hui. Face aux intrigues politiques et révélations du monde extérieure qui ne cessent d’affluer, elle garde son sang froid et a gagnée en notoriété. Elle garde un œil bienveillant envers sa jeune sœur qui ne manque pas d'audace et ne cesse de l’embarrasser.


III.Joueur/Joueuse

Surnom :

Âge :

Comment nous avez vous trouvé ? :

Code règlement:

Présence : [note /10]

Que pensez vous du forum ? :


© Fiche de présentation de personnage par Wiver

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemofpast.forumactif.org
 
La Sorcière Blanche
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Coin Rpgiste :: Présentations :: Prédéfinis-
Sauter vers: