AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Descriptif Vockräm

Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du jeu

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 26/02/2015

MessageSujet: Descriptif Vockräm   Lun 6 Avr - 13:30








Vockräm




Résumé
 






« Acéré et froid telle la pierre, inflexible et puissant comme la mer »
Le peuple vockräm est une civilisation en voie de développement n'ayant pas reçu le « Savoir » des premiers elfes comme leurs semblables elysïens. La création du monde et leur apparition est selon eux liée à celle des dieux et des forces de la nature. Peuple sédentaire ils vivent éparpiller sur les terres gelées d'Elhseïdras s'organisant autour de villages se trouvant près des rivages pour ses ressources naturelles primaires. Un dialecte commun unis les différentes populations nordiques mais aucun alphabet n'a encore été élaborer. Le savoir s'obtient par la transmission orale entre les générations. Les vockräms sont de grands guerriers bravant la peur avec la mort comme alliée. Mais c'est avant tout un peuple d'hommes et de femmes libres composé de fermiers, artisans, commerçants, pêcheurs et ferronniers.
L'importance du conflit entre les elysïens et les vockräms commence par le désir d’expansion du royaume elysïen. Le nouveau roi Aelius Ier  désir s'approprier les ressources minières des montagnes gelées se trouvant au Nord-Ouest d'Elysïa. Considéré comme un peuple barbare vouant un culte à de faux dieux ils sont une menace à exterminer.  




Caractéristiques



Les vockräms sont des forces de la nature. À la fois fermier et combattant leur mode de vie s'adapte aux conditions climatiques difficiles auxquels ils sont confrontés depuis leur naissance. La pigmentation de leur chevelure est variable. La couleur de leur peau est blanche avec certaines teintes rosées au niveau du visage causé par le froid.

Avantages:
Peuple guerrier aussi doué sur terre qu'en mer.
Ne craignent pas la mort.


Inconvénients:
Longévité faible. ( 40 ans en moyenne 70 ans maximum )
Esprit conservateur qui freine le développement de leur civilisation.
Magie quasi-inexistante au sein de leur patrimoine génétique.
Renfermé et distant envers les autres races.






Coutumes



Tradition:

Le peuple Vockräm est attaché à une culture païenne symbolisé au sein de la vie quotidienne par les éléments de la Nature. Leurs croyances sont très changeantes et la tradition orale reste encore le seul moyen de transmission du savoir. Néanmoins le paganisme religieux garde une base fixe avec de nombreux dieux, déesses et monstres mythologiques.

Les vockräms consulte les oracles à travers des chamanes ayant une place privilégiée au sein des domaines des chefs de clan. Le chamane est l'intermédiaire entre le monde des hommes et celui des dieux ce qui en fait un personnage très prisé. Les gens viennent le consulter pour obtenir des réponses sur leur vie ou celle de leurs proches. Une fois les questions posés et les réponses apportés le chamane tend ça main gauche pour obtenir son paiement. La personne l'ayant consulté lèche la paume de celui-ci avant de l'apposer sur son front.


Wöde : Dieu de la sagesse et du savoir. Les vockräms morts au combat lors des raids et des conflits offensifs sont emmenés au sein de son enceinte mortuaire. Il est le dieu de la victoire conférant à ses fidèles guerriers et guerrières un pouvoir protecteur inspirant l'intelligence et la stratégie.


Ayerf : Déesse de l'amour et de la fertilité. Elle représente aux yeux des vockräms la terre symbole de la vie. Elle est aussi affiliée à la beauté, au bonheur et la naissance. Elle accueille au sein de son enceinte les guerriers et guerrières mort(e)s au combat pour défendre leur clan, leur famille, leur foyer.


Dror : Dieu guerrier et le plus puissant d'entre tous. Il représente les forces de la nature telle la tempête, le tonnerre, les tremblements de terre. C'est un dieu à la fois protecteur et destructeur.


Ikolf : Dieu de la discorde il représente ce qui a de plus sombre au sein de la race humaine chez les vockräms. Ikolf est un dieu impulsif, irresponsable mais aussi malin et rusé et souvent lié au mensonge. De nature majoritairement négative et traître on le désigne comme le père de la jalousie.

Relation:
Le mariage est un des rites les plus importants dans la vie des vockräms. Il est généralement célébré d'un commun accord entre l'homme et la femme qui veulent lier leurs vies l'un et l'autre. Il arrive que l'homme passe auparavant chez la famille de l'être aimé et demande l'autorisation au père de famille si il a ça bénédiction pour se marier.
L'union se déroule durant une journée de manière légèrement triviale.  Les proches et les ami(e)s sont conviés à la cérémonie qui a lieu près des rivages. La femme arrive sur une barque ornée de fleurs sauvages et assisse sur un majestueux trône fait de roseaux et de paille. L'homme va la chercher directement dans l'eau la portant dans ses bras de manière à ce qu'elle ne soit pas trempée.
Le prêtre entame la cérémonie en apportant une nouvelle épée forgée pour remplacer celle du futur époux qu'il possède de son père. La jeune mariée porte la nouvelle épée face à elle et son époux en fais de même avec la sienne. La transmission des deux épées symbolise la nouvelle protection du père de la femme à son mari. On pose enfin les deux anneaux de bronze sur la pointe des deux épées. Les futurs mariés croisent leurs épées et récupèrent chacun leurs alliances. Une fête est alors donnée et celle ci dure jusqu'au levé du soleil.


Festivités :

- « Cérémonie du Bracelet » : Les enfants de sexe masculin qui sont âgés de 15 ans passe à l'âge adulte par cette cérémonie. Ils reçoivent la bénédiction de leur chef de clan qui dépose sur son épée du sel et de la terre qu'ils frôlent de leurs lèvres afin de leur rappeler qu'ils sont issues de l'union de la terre et de la mer. Ils reçoivent alors leurs bracelets et jurent allégeance à leur seigneur. La fin de la cérémonie se clôture par un baiser donner par la femme du chef de clan aux enfants qui deviennent des adultes.

- Le « Sköl » : C'est une journée sacrée qui a lieu chaque décennie au sein de la culture vockräm. C'est un pèlerinage dirigé vers le lieu de culte principal dans les hautes montagnes. Le temple accueil les hommes et femmes durant plusieurs jours. Aux alentours des campements sont levés. Le roi et la majorité des chefs de clan sont conviés à ce pèlerinage. Un sacrifice est donné en l'honneur des dieux notamment Wöde et Ayerf majoritairement. Les premiers jours sont dédiés à des demandes personnels, des prières aux dieux par les croyant(e)s. La nuit des festivités ont lieux avec la consommation de plantes hallucinogènes et des rapports charnels entre les hommes et les femmes. Le dernier jour est dédié au sacrifice de plusieurs espèces animales ( chèvre, mouton, porc, cheval, bœuf ) et humain. Le Sköl consiste à apaiser les dieux et prier pour une longue période de paix.

Rituel de fertilité : Pour consacrée une terre afin qu'elle soit fertile et puisse donner d'abondantes récoltes les fermiers et fermières se rassemble au crépuscule auprès de leur chef de clan ou d'une représentante de la déesse Ayerf. Un chemin est tracé jusqu'au lieu du rituel. Un bœuf est alors sacrifié en l'honneur de la déesse Ayerf. Le sang de l'animal est récolté dans de grandes vasques et est projeté sur les terres fraîchement labourée et semée.

« Prière à Ayerf déesse de la fertilité »
« Ayerf nous t'invoquons. Nous t'offrons ce sacrifice.
Ayerf fille de la terre. Toi qui décide quand le soleil se lève.
Ou quand la pluie tombe fertilise cette terre.
Grâce au sang du sacrifié nourris nôtre terre.
Avec ton phallus donne naissance à cette terre. »

« Chant guerrier en l'honneur de Dror »
« Debout sur la quille retournée.
Escaladant avec un cœur d'acier !
Froid sont les embruns.
Et ta mort est en chemin,
avec les vierges prises sur ta route !
Tout homme un jour doit mourir ! »

« Prière à Wöde avant la bataille »
« Wöde, père entend-moi.
Apporte nous la victoire en cette heure sombre.
Que mon heure vienne la hache de guerre en main !
Que je prenne place au sein de ton palais auprès de mes ancêtres.
Là où les braves vivent à jamais ! »




Système Politique


La civilisation vockräm est régis par un système monarchique avec son roi et ses subordonnés aussi connu sous le nom de chef de clan. Ils doivent allégeance à leur roi et représente celui-ci sur les domaines qu'ils administrent. Les lois qui sont établis au sein des « Torps » ( villages ) contrôlés par les vockräms sont décidés non seulement par le roi mais avant tout par les chefs de clan qui ont une large liberté de décision sur leur domaine. Le chef de clan doit protection à ses populations.

Diplomatie:
Les relations diplomatiques avec les autres races sont les suivantes:
Fanya: Indifférent
Rúnya: Indifférent
Syrck: Inconnue
Helnuïl: Mauvaise
Nain: Moyennement bonne
Semi-Elfe: Indifférent
Elysïen: Mauvaise
Sombre âme: Moyennement bonne

Justice:
Le Tïng est une cérémonie légiférant sur les lois et les sentences mise en place au sein du domaine du chef de clan. On y discute et légifère sur les prochains raids qui ont lieux en été. C'est aussi durant ce rassemblement que la cérémonie du bracelet peut avoir lieu. Un grand festin clôture généralement le rassemblement composé des hommes et des femmes qui veulent y participer.

L'ascension hiérarchique au sein de la communauté vockräm se fait souvent par renommée et prestige. Des expéditions fructueuses, des batailles remportées sont les premiers signes d'un brillant avenir. Les conflits internes se règlent généralement par un combat à mort aux regard de toute la communauté vockräm. Un homme trop ambitieux n'est jamais vu d'un très bon œil auprès des chefs de clan.

Si un seigneur vient à mourir après avoir relevé le défi du combat à mort c'est son adversaire qui deviendra à son tour chef de clan. La femme et les enfants de l'ancien chef perdent leurs statuts privilégié et choisissent généralement de servir la nouvelle famille mise en place en tant que femme libre. Les servant(e)s dévoués à leur chef peuvent choisir de rejoindre leur maître au sein du royaume des morts se faisant égorgée et brûlé sur l'un des navires qui a appartenu au seigneur vaincu. Le même système est établi pour la place de roi.

Les sentences sont généralement proportionnel au délit ou crime commis.

Le châtiment public est proclamé pour les petits délits telle que le vol. L'individu doit traverser la foule qui lui jette toute sorte de légumes, tomates et œufs mais aussi des pierres. Il ne doit pas s'arrêter et finir son parcours jusqu'à un tonneau remplit d'eau glacée qu'on lui renverse sur lui.

Le châtiment de la mort est donné pour des différents amenant à l'assassinat et au meurtre volontaire. Si le meurtre n'est pas signalé auprès des maisons alentours l'individu est considéré comme coupable et non disposé à recevoir une aide concernant ses actes. L'individu à le droit de choisir la mort qu'il souhaite avoir entre la corde et la décapitation.

La sentence de l'aigle de sang est un châtiment donné aux crimes et aux actes les plus odieux et pernicieux au sein de la communauté vockräms. La sentence est exécuté par l'individu auquel le condamné à causer du tord. Sur place public aux regards de tous le condamné à genoux appose ses bras sur deux poteau en bois. Le bourreau lui se dresse derrière lui munis d'un scalpel et entame l’exécution en lui tranchant le dos de sorte que les côtes soient visible. Les poumons du condamné sont ensuite déposés sur ses épaules. Ce châtiment est l'un des plus difficile car le prisonnier ne doit pas détourner le regard à la foule au risque de ne pas rejoindre le royaume des morts et l'enceinte des guerriers.

Militaire:
Aucune armée réellement composée de manière hiérarchique. Les hommes et les femmes guerriers et guerrières se battent pour servir avant tout leurs soifs de gloire et de prestige au sein de leurs communautés. Les hommes et les femmes choisissent de prendre part au combat lors de raids organisés par les chefs de clan. Quand une expédition est mené par le roi en personne toutes les personnes aptes à se battre sont appelés à partir combattre laissant généralement les femmes, les enfants et les vieillards seules et vulnérables.
Les vockräms combattent en formation groupé munis de leurs bouclier ils forment avant tout un mur qui doit resté solide et lié. Leurs armes de prédilections sont basés sur un acier de moindre qualité généralement composé de métaux primaires telle que le fer.
Se sont des combattant(e)s à pieds et des marins invétérés.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiemofpast.forumactif.org
 
Descriptif Vockräm
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Introduction :: Les Races-
Sauter vers: